Freepik

(98,5 FM) - Ce n'est pas d'hier que les avancées technologiques permettent de scruter les informations personnelles. Et un nouveau logiciel nommé La Fouine risque d'aller encore plus loin.

Le logiciel permettra notamment aux entreprises et aux agences de fouiller dans les données des citoyens.

Les agences de sécurité privées sont susceptibles de se servir de ce nouveau logiciel, explique Paul Laurier, le créateur du logiciel et fondateur du Groupe Vigiteck.

Cela servira « aux agences de recrutement qui veulent engager quelqu’un et qui veulent connaître son comportement sur le web. Vous voulez savoir ce qu’il dit. La loi permet aussi aux médias de s’en servir. Il y a aussi des professionnels comme des avocats et des comptables qui veulent savoir qui achète une compagnie… »

Dans les faits, le logiciel cible plus les entreprises que les individus.

« C’est rarement l’individu. C’est un outil qui a été développé surtout au niveau financier, au niveau de la fraude. Vous ne voulez pas qu’un individu qui n’a pas de passé (criminel) s’associe avec des gens qui sont criminalisés. »

Demandes d’emploi

N'empêche, les futurs employeurs pourront se servir de ce logiciel en vue d’une éventuelle embauche, mais l’employé en devenir devra avoir signé une décharge permettant à l’entreprise d’aller fouiller son passé numérique.

« Si vous voulez faire affaire avec un employeur, désormais, c’est la norme d’aller voir les médias sociaux. Vous pouvez signer ou pas, et à ce moment, c’est l’employeur qui va voir ou non s’il décide de vous prendre en entrevue. »

Écoutez l’entrevue intégrale…