Van Son Nguyen / Photo SPVM
Les commentaires de Véronique Hivon
Chargement du lecteur ...

(98,5 FM) - Un troisième homme accusé de meurtre a obtenu un arrêt des procédures en vertu de l'arrêt Jordan, vendredi, et il n'aura pas à subir son procès.

Van Son Nguyen, un Britannique d’origine vietnamienne, était accusé d’avoir tué un Montréalais à coups de machette en 2012. La victime du meurtre non prémédité était Viet Phuong Trinh, un résidant du quartier Saint-Michel.

Van Son Nguyen devait subir son procès à l’automne, mais le juge Daniel W. Payette de la Cour supérieure a statué vendredi qu’après 55 mois passés en prison sans subir de procès, les délais étaient maintenant déraisonnables. La Couronne a fait appel de cette décision.

Van Son Nguyen devient ainsi la troisième personne accusée de meurtre au Québec – et la cinquième au Canada – à bénéficier d’un arrêt des procédures en vertu de l’arrêt Jordan.

Véronique Hivon, la porte-parole péquiste en matière de justice, a demandé au premier ministre Couillard et la ministre de la Justice Stéphanie Vallée de se prévaloir de la clause dérogatoire.

« On ressent un très fort sentiment d'indignation dans la population, a déclaré la député. On est carrément en train de perdre confiance en notre système de justice. Et ça, c'est très grave.

« On le demande pour la énième fois à la ministre de la Justice et au premier ministre: utilisons la clause dérogatoire pour montrer qu'on se soucie des familles des victimes. »