Carey Price.

(98,5 sports) - Martin Biron a connu une belle carrière à titre de gardien dans la LNH.

Biron a joué au sein de quatre équipes (Sabres de Buffalo, Flyers de Philadelphie, Islanders de New York et Rangers de New York) à ses 14 saisons dans la LNH.

Il a remporté 230 victoires, a subi 191 défaites et a été impliqué dans 25 verdicts nuls en 508 matchs. Il a conservé une moyenne de 2,61 et un pourcentage d’efficacité de 91,0 pour cent, tout en réussissant 28 jeux blancs.

Le Québécois, qui est né à Lac Saint-Charles près de Québec, est aujourd’hui analyste à RDS et à TSN, il est donc bien placé pour commenter ce qui se passe dans la LNH.

Ron Fournier, qui anime Bonsoir les sportifs, lui a demandé s’il avait déjà vu un gardien qui domine autant son sport que Carey Price?

Biron ne s’est pas gêné pour donner son opinion, quitte à en froisser quelques-uns.

«Avec les Sabres, j’ai joué avec Dominik Hasek, un gardien qui était un petit peu plus dominant pour son époque. Hasek n’avait pas une bonne équipe devant lui», a répondu Biron.

Ce dernier sait de quoi il parle, car Hasek a remporté deux fois le trophée Hart remis au joueur par excellence de LNH, six fois le trophée Vézina à titre de meilleur gardien, en plus de remporter la Coupe Stanley à deux reprises.

«Price a un meilleur style, mais il en a encore un peu à faire pour atteindre le calibre de Hasek. Il doit continuer quatre, cinq ou six ans pour atteindre la renommée de Hasek», a avancé l’ex-gardien.

Selon Biron, si Price remporte un jour la Coupe Stanley en étant dominant, il entrera dans le groupe de Hasek, de Patrick Roy et de Martin Brodeur qui ont mené leur équipe à la conquête de la Coupe Stanley.

Biron a également fait connaître son choix à titre de joueur par excellence de la saison et il a donné son avis concernant la participation des joueurs de la LNH aux prochains Jeux olympiques qui seront présentés en Corée du Sud.

Biron a également donné son avis sur le travail de Max Pacioretty à titre de capitaine.