Stéphane Bergeron / Facebook

(Cogeco Nouvelles) - C'est au tour de l'ex-ministre de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron, de témoigner, ce matin, à la Commission Chamberland qui enquête sur la protection et la confidentialité des sources journalistiques.

Monsieur Bergeron occupait ses fonctions de ministre durant une partie de la période où la Sûreté du Québec a surveillé les communications téléphoniques de certains représentants des médias.

Mais il affirme qu'il ne savait aucunement que des journalistes étaient espionnés puisque qu'il avait mis en place une règle bien précise avec les hauts dirigeants de la SQ.

Stéphane Bergeron, qui est toujours député du Parti québécois, est actuellement contre-interrogé.