Samuel Piette, Blerim Dzemaili, Michael Salazar après le 2e but de Dzemaili / AP Photo/Michael Perez

(98,5 Sports) - Il fallait faire un coup d'éclat à Philadelphie contre l'Union afin de garder en vie les velléités de se qualifier pour les séries éliminatoires.

Avec cette victoire de 3-0, les joueurs de l’Impact de Montréal peuvent sire mission accomplie. De plus cette équipe qui a connu plus de bas que de hauts cette saison, semble avoir retrouvé un niveau de confiance qui pourrait bien les mener jusqu’au tournoi automnal.

«La confiance augmente, a reconnu l’entraîneur Mauro Biello. On sait qu’il faut continuer à travailler, continuer à croire. On a des matchs mercredi et samedi, il faut continuer sur cette séquence.»

Biellio a salué la brillante performance du joueur désigné, Blerim Dzemaili, qui a dénoué l’impasse à la 69e minute sur un boulet de canon.

«C’est un joueur d’élite, a dit l’entraîneur. Il s’ajuste et s’adapte facilement. Il nous a gardés en possession du ballon. Il fait de bonnes passes et il peut marquer. Il est sur une formidable lancée.»

Dzemaili en était à son 4e but gagnant depuis son arrivée avec le Bleu-Blanc-Noir.

«Parfois j’analyse le match, ce qui me donne peut-être une seconde d’avance sur l’adversaire, a-t-il tenté d’expliquer. C’est ce qui m’a permis de marquer le premier but. Je suis surtout content pour l’équipe»

C’était le premier match du milieu de terrain Samuel Piette avec l’Impact et Biello a été impressionné par le jeu de son nouveau joueur.

«Fantastique, il était incroyable, s’est-il exclamé. Honnêtement, rentrer comme ça et avoir une performance comme ça, c’est extraordinaire!»

L’entraîneur a apprécié que Piette ne tente pas de faire des coups d’éclat, mais qu’il garde son jeu simple.

Pour sa part, Samuel Piette était content de la victoire de l’équipe, et de sa performance. Bleerim Dzemaili a d’ailleurs fait l’éloge de sa capacité à s’adapter rapidement au jeu de l’équipe et à ses nouveaux coéquipiers.

«Au début ça m’a pris peut-être 5 à 10 minutes, a-t-il dit. Le niveau est un peu plus intense, on n’arrête pas de courir, c’est un peu plus nord-sud. Mais je me suis adapté rapidement, ç’a bien été.»

Le vétéran Patrice Bernier savourait cette deuxième victoire sur la route pour les Montréalais.

«On a bien fait en première mi-temps, mais on a souffert un peu plus en deuxième, a analysé le capitaine. On a été capable d’aller chercher le but. C’est une belle victoire, il faut continuer comme ça.»

Bernier est lui aussi conscient de l’importance des matchs qui s’en viennent, entre autres mercredi contre le Fire de Chicago au Stade Saputo.

Comme son entraîneur, Patrice Bernier a été impressionné par les débuts de Samuel Piette qui jouait derrière lui en milieu de terrain.

«Il est très adroit, il a récupéré, il a coupé les élans de l’adversaire là où dans le passé ça aurait mené à des contre-attaques, a-t-il décrit le jeu de Piette. C’est le profil d’un joueur qu’on n’a pas eu dans le passé, il nous aide beaucoup. Il est jeune, ça nous permet à nous les vieux de respirer.»

Bernier croit fermement l’Impact qui commence à montrer son vrai visage avec ses deux victoires consécutives.

«La confiance commence à grandir, a-t-il dit. C’est le moment parfait pour une séquence victorieuse et pour monter au classement.»