LONDRES - Une personne a été tuée et dix autres blessées tôt lundi, à Londres, quand un homme blanc au volant d'un camion a foncé sur les fidèles qui se massaient devant une mosquée du nord de la métropole.

Le suspect a été arrêté et une enquête pour terrorisme a été ouverte. Il s'agit de Darren Osborne, 48 ans, père de quatre enfants. Il aurait crié: «Je veux tuer tous les musulmans. Vous pouvez me tuer, j’ai fait ce que j’avais à faire.»

La première ministre britannique Theresa May a rapidement condamné cette attaque contre des «innocents» et prévenu que le Royaume-Uni ne reculera devant rien pour écraser l'extrémisme.

«Toutes mes pensées sont avec les personnes blessées, leurs proches et les services d'urgence», a-t-elle dit.

Les victimes sortaient de la mosquée

La police a expliqué que le suspect a foncé sur les fidèles qui sortaient de la mosquée du parc Finsbury après les prières du soir. Il a ensuite été maîtrisé par des témoins de l'attaque en attendant l'arrivée des policiers. L'individu est pour le moment soupçonné de tentative de meurtre. Il a été transporté vers l'hôpital et sera soumis à une évaluation psychiatrique.

Le commissaire adjoint de la Police métropolitaine, Neil Basu, a dit que les enquêteurs tentent de déterminer si la victime qui est morte sur place a perdu la vie en raison de l'attaque.

La police londonienne, qui est déjà sur les dents après l'incendie du 14 juin, qui pourrait avoir fait 79 morts, et l'attentat du pont de Londres le 3 juin, qui a fait huit morts, a annoncé que davantage d'agents seront déployés dans les rues pour rassurer la population. Les leaders musulmans ont lancé un appel au calme.

Le maire de Londres, Sadiq Khan a publié un message sur Twitter qualifiant l'incident de «majeur».